Actualités, Rencontres

Le Made in France façon Albert Ménès

Interview de Sandrine Lanson, directrice export chez Albert Ménès

 

Vive le Made In France ! Cocorico, la France rayonne toujours à l’international.  Notre culture et nos produits sont appréciés dans le monde entier !  Nous avons rencontré Sandrine Lanson, directrice du service Export Albert Ménès, qui témoigne du formidable développement de la marque à l’international depuis quelques années. 

 


En France, 1 français sur 4 est prêt à payer plus cher pour du Made In France, mais qu’en est-il à l’étranger ? La « French Touch » est-elle toujours un symbole de qualité, d’authenticité et d’originalité, en particulier dans le domaine de la gastronomie ? 

 

Sandrine Lanson : Je ne connais pas le pourcentage d’acte d’achat pour un produit français à l’étranger mais ce que je sais c’est que notre gastronomie est reconnue unanimement à l’international ! Portée par un grand nombre de chefs français à travers le monde et de plus en plus d’acteurs dynamiques qui multiplient les initiatives (comme So France à Singapour), les produits français ont le vent en poupe !

 


Les produits Albert Ménès séduisent de plus en plus à l’étranger : comment expliquez vous le succès croissant de la marque ?  

 

Albert Ménès créé en 1921 peut s’appuyer sur une histoire vraie et de longue date ! Nos interlocuteurs étrangers ont la certitude de notre savoir-faire, de notre expertise, de notre capacité à sourcer les meilleures épices ! Nos produits sont tous bons et les tests produits sont toujours validés.

La diversité de notre offre permet aussi de séduire un nombre grandissant de pays. En effet, il faut être conscient que chaque pays a ses propres habitudes alimentaires. Par exemple en Europe, aux USA, « l’Apéro » est un moment festif, apprécié et notre offre « Tartinable » et « Biscuiterie salée » colle parfaitement à cela. Inversement les Asiatiques n’ont pas du tout cette habitude mais ils sont très friands des instants grignotages et là notre biscuiterie salée ou sucrée pourra les combler !

Nous devons toujours garder en tête qu’aujourd’hui on peut trouver pratiquement tout et partout mais que le consommateur où qu’il soit est de plus en plus exigeant quant à la qualité de ce qu’il mange.

 


La marque Albert Ménès propose près de 400 références d’épicerie fine : quel est le Top 10 des produits les plus appréciés à l’export ?

 

Les épices représentent 50 % de notre chiffre d’affaires global, nos currys, paprika fumé sont des bestsellers. Notre large offre de confitures et nos innovations constantes dans cette catégorie me permettent de séduire les marchés internationaux alors que ce marché est très challengé. La numéro 1 est notre confit de pétales de rose de Grasse sur les marchés Asiatiques et en particulier au Japon et en Corée du Sud !


Quelles spécificités marchés vous viennent en tête ?

 

A vr ai dire, tous les marchés ont leurs spécificités tant sur les habitudes de consommation que sur les techniques d’achat et de vente.

En Europe de l’Ouest par exemple, le petit déjeuner est assez similaire au nôtre ainsi, les confitures et miels sont attendus à ce moment-là.

En Chine le petit déjeuner est totalement différent et plutôt salé. Le miel par ailleurs très apprécié sera consommé dans une tasse d’eau chaude plutôt comme une tisane.

Le Japon est réputé pour son exigence en matière de contrôle de qualité, d’audit et de multiples procédures. On dit que lorsque l’on peut exporter au Japon on est prêt à exporter partout !

 


Comment rester innovant dans un marché compétitif et en pleine évolution ? Quelles sont les tendances actuelles ?

 

Afin d’accompagner les changements des habitudes alimentaires des consommateurs nous devons nous renouveler, adapter notre offre. Le « mieux manger » est une préoccupation grandissante dans tous les pays du monde.

Le consommateur est aujourd’hui attentif à la composition des produits, à la traçabilité. En France, le Bio est en pleine croissance.  A l’export nous sommes souvent sur des marchés plus matures comme en Allemagne ou aux Pays Bas qui nous ont devancés depuis longtemps sur l’agriculture biologique. Je dirais plus généralement que les recettes authentiques et saines sont celles recherchées aujourd’hui.

Le consommateur est souvent pressé mais toujours exigeant, chez Albert Ménès nos innovations y répondre le plus souvent possible. Ainsi, nous avons cette année substitué plusieurs références de notre gamme d’épicerie fine conventionnelle par des produits Bio. Nous avons créé une gamme d’Epices 100% Bio !

En parallèle, les consommateurs recherchent une histoire, des nouvelles saveurs à découvrir, là encore Albert Ménès sait être au rendez-vous, comme avec notre tartinable « Rillettes de bar au Yuzu » !

 


Quels projets à l’export pour Albert Ménès pour 2020 ? 

 

Bien que l’Europe représente aujourd’hui plus de 70% du chiffre d’affaires international, plusieurs pays restent encore à conquérir comme l’Espagne ou l’Italie. Nous souhaitions également renforcer notre présence dans les pays Scandinaves ou au Royaume Uni. Nous aimerions beaucoup construire une distribution en Russie qui est un pays compliqué mais qui offre de très belles perspectives.

 

Bien entendu l’Asie est le continent en pleine croissance vers qui tout le monde se tourne aujourd’hui. Nous sommes heureux d’être déjà présents à Hong-Kong, très récemment en Chine et à Taïwan. Nos projets sont multiples sur ce continent, nous participons par exemple à plusieurs salons importants comme le Foodex à Tokyo ou le Sial à Shanghai.

Enfin sur le marché américain, seul le Canada nous a ouvert ses portes pour le moment ! Je pars dès la semaine prochaine à la conquête de l’Ouest en espérant y décrocher le fameux sésame : trouver le ou les bons importateurs qui pourront nous accompagner dans l’implantation de notre belle maison outre atlantique !

Propos recueillis par K. Chochon