Terrines et Rillettes

Une salaison de choix...

Rillettes ou Pâtés...chacune de nos spécialités de salaison trouve son ancrage dans l’histoire et la tradition de notre terroir national. Gardiens de ce savoir-faire désormais millénaire, les maîtres charcutiers d’Albert Ménès s’engagent sur la qualité des matières premières sélectionnées et la finesse des assaisonnement...

Une salaison de choix...

Rillettes ou Pâtés...chacune de nos spécialités de salaison trouve son ancrage dans l’histoire et la tradition de notre terroir national. Gardiens de ce savoir-faire désormais millénaire, les maîtres charcutiers d’Albert Ménès s’engagent sur la qualité des matières premières sélectionnées et la finesse des assaisonnements. A déguster sur du pain frais ou des tartines grillées, parsemés de ciboulette, de persil ou nature, tout simplement.

Il était une fois…

Si le pâté avait déjà ses entrées au palais de l’empereur romain Néron (37-68), c’est le Moyen-Âge qui donna leurs lettres de noblesse aux recettes de « pâtisseries » : hachés de viandes ou de poissons épicés, cuits dans une terrine et consommés froid, le tout enveloppé de pâte. La première recette en France date du XIè siècle. Elle recense, pour un même pâté, trois beaux perdreaux, six cailles bien dodues assorties d’une douzaine d’alouettes et mélangés à de la graisse, des légumes, des œufs, des épices et parfois du cognac.
Les rillettes quant à elles naissent du talent et du sens du commerce d’un couple, Albert et Blanche Lhuissier. Implantés à Connerré, sur l’ancienne voie romaine empruntée par les troupeaux de porcs vendus au marché à bestiaux de Saint Germain en Laye. Préparées avec les chutes de viande de cochon et symbole d’abondance, les rillettes étaient transportées dans des pots en grès ; un moyen aisé pour le couple Lhuissier d’en distribuer aux cheminots faisant route pour Paris. Ainsi naquit cette légende gourmande...

Lire la suite Fermer
Terrines et Rillettes
selon vos goûts et vos envies